TENDRE VERS LE ZÉRO DÉCHET : QUÉSACO ?
déchets

Date

Le concept de zéro déchet peut faire peur à bien des égards. Comment diminuer sa consommation de plastiques et de déchets ? Hélène Volon, pour Wings of the Ocean, vous présente les “5R”, les cinq commandements du zéro déchet. On vous explique tout !

C’est quoi un déchet ?

 

Un déchet c’est tout simplement ce qui peut être évité au niveau de l’emballage, mais aussi au niveau de l’impact environnemental suite à la fabrication ET à l’élimination d’un objet. Quand nous parlons de zéro déchet, nous faisons allusion à la “diminution de la production de déchets” qu’ils soient visibles (une fourchette en plastique, une canette en aluminium,…) ou invisibles (substances toxiques dans l’eau, production de CO2,…).

 

En France, c’est environ 580 kg de déchets visibles qui sont engendrés par habitant chaque année. A ceux-ci, nous pouvons ajouter ceux dits d’entreprises et de constructions au sens large (notamment les invisibles) et nous atteignons le chiffre de quasi cinq tonnes de déchets (oui, oui toujours par habitant) ! Dans ces 580 kg, nous ne comptons pas moins de 66kg de plastique (dont le pétrole demeure sa principale composante).

Le principal problème est que ce plastique (entre autres) est incinéré ou mis en décharge dans 76% des cas pour différentes raisons : l’absence de tri, l’ajout d’additifs comme les encres, la finesse,… Au total, environ 80 000 tonnes de plastiques sont relâchées dans la nature, dont 11.200 de tonnes dans la Méditerranée, uniquement pour le compte de l’hexagone.

 

La conséquence de la présence du plastique dans les océans 

 

pollution

Demeure ici que la partie visible de l’iceberg, car le plastique ainsi dans la nature va, au fil du temps, devenir ce qu’on appelle du microplastique. Un microplastique est une particule de plastique dont la taille est inférieure à 5 mm. Autant vous dire que même avec des jumelles, ça devient difficile de les voir ! Et pourtant, il est présent dans les océans, les mers, les fleuves et les rivières… ingurgité par les animaux, il se dépose également sur le plancton. L’empêchant ainsi de procéder à la photosynthèse et donc de rejeter ce qui essentiel à la vie, l’oxygène. La base de la chaîne alimentaire marine ainsi qu’un de nos poumons se voient couler.

déchets

 

Pour lutter contre cette pollution des océans par le plastique nous nous engageons à dépolluer les côtes, les littoraux et les fonds marins. Nous employons plusieurs méthodes : le ramassage manuel des plages, la collecte sous-marine en plongée et  l’utilisation d’un chalut  (Thomsea) tracté à la surface de l’eau.”
– Wings Of The Ocean –

 

 

Tendre vers le zéro déchet : la loi des ” 5 R “

 

Mais d’où vient tout ce plastique ?

Il est présent dans notre cuisine à travers nos ustensiles et notre alimentation, dans notre salle de bain, notre salon, nos canapés, dans nos vêtements… Partout ! Mais comment faire pour diminuer notre consommation de plastique ? Comment ne pas perdre pied ?

 

Pour vous aider, nous allons vous présenter dans l’ordre d’importance les 5R, autrement dit, les cinq règles, les cinq actions, les cinq nouveaux réflexes à acquérir, les cinq commandements du zéro déchet.

 

REFUSER ce dont vous n’avez pas besoin (sac, paille, serviette, couverts, échantillons, flyers, emballages…). Le plus impactant au niveau de la diminution des déchets et rien d’étonnant quand on garde en tête que “le meilleur des déchets est celui que l’on ne produit pas” ! Pensez par exemple au “STOP PUB” sur votre boîte aux lettres afin de refuser de la publicité inutile.

 

RÉDUIRE ce dont vous n’avez pas besoin et ne pouvez refuser (produits ménagers, cosmétiques, vêtements…). Réduisez en ayant un seul anticalcaire pour toute la maison (et non un “spécifique pour chaque pièce”).

 

RÉUTILISER ce que vous ne pouvez ni refuser, ni réduire en donnant une seconde vie ou en privilégiant le durable et le réutilisable (bocaux de légumes consommés, éponges tawashi, wraps en cire végétale…). Le jeans du petit dernier est troué aux genoux ? Transformez-le en short !

 

RECYCLER ce que vous n’avez pas pu refuser, réduire ou réutiliser. Cette action n’étant qu’en 4ème position, il faut comprendre que c’est un peu comme la dernière étape à viser. En effet le recyclage est également producteur de déchets et consommation de différentes sources d’énergie. Tout n’est pas recyclable et malheureusement, ce qui l’est n’arrive pas systématique au centre de tri ou y est refusé (carton de pizza souillé, conserve de sauce tomate non rincée,…).

 

RENDRE à la terre / Composter (déchets organiques, brosses en bambou, éponges luffa…).

 

Petit à petit, engagez-vous vers ces cinq actions, et vous verrez drastiquement votre consommation personnelle de plastique (et de déchets) diminuer afin, qu’à votre niveau, avec vos moyens, vous aussi, vous aidiez les océans. Si vous souhaitez progresser davantage dans la réduction de vos déchets, soyez attentif.ve.s car des articles dédiés à chaque pièce de la maison vont suivre !

 

Rédigé par Hélène Volon (@selon.helene), merci à elle

Participez vous aussi à l'action écologique

en rejoignant ou en organisant près de chez vous un Local Clean Up

Soutenez l'action

et offrez à l'équipage du Kraken les moyens de continuer ses dépollutions

More
articles