Notre passage à Majorque

Date

Majorque

En route pour Madère, nous nous sommes arrêtés à Majorque pour effectuer une escale technique. Nous devions rester 48h et bien non, finalement nous sommes restés 9 jours.

Dépollution à Port Adriano
Dépollution à Port Adriano

Le développement de l’association

L’équipage a également profité de cette escale pour développer encore les différentes branches de l’association. Que ce soit la sensibilisation grand public, les relations avec les autres associations écologiques ou encore le recrutement, le cœur de Wings of the Ocean continue de battre sous nos mains.

Dépollution à Puerto Sóller

Mais le plus gros sac de nœuds intellectuel de cette escale, c’était bel et bien le remaniement complet et exhaustif de la sécurité à bord en navigation. Une dizaine de bénévoles qualifiés ont fait fusionner leurs méninges comme des power rangers, et pouf ! Nous voilà plus sécurisés que jamais, avec de nouveaux protocoles en cas de voie d’eau, d’incendie ou d’abandon du navire. Chacun connait son rôle avec précision, pour s’oublier dans le danger, au profit de l’intégrité de l’équipage.

Est-ce qu’on vous a parlé de Tom-tom, Guven, Camille et Nono ? Non ? Grossière erreur de notre part que je m’en viens réparer dans la seconde. Ce sont nos gabiers, nos singes des mers, nos sourires en plein air. Toujours dans la douceur et la pédagogie, ils maîtrisent chaque ficelle de ce qu’ils appellent tendrement « la grosse marionette ». Et des points de tournage de bout, il y a en a plus de 100 sur le Kraken ! Les matelots du Kraken ont donc pris du temps pour en apprendre un maximum durant l’escale, pour être le plus à l’aise possible en navigation.

Dans les mâts
Dans les mâts

Merci Tom-tom qui repart pour une nouvelle aventure Wings, en tant que capitaine du Saint-amour sur l’étang de Berre. Merci aussi à Camille et Guven pour votre passage parmi nous, vous qui nous quittez à la prochaine escale pour retourner sillonner les mers à bord d’autres vieux gréements qui vous iront si bien au teint.

Dépollutions

Durant notre passage imprévu dans une Majorque magnifiquement baignée par le soleil, nous avons fait 4 dépollutions, récolté 310 kilos de déchets et mis à l’épreuve notre nouveau protocole de caractérisation des déchets, en accord avec les orientations européennes. Celui-ci nous permet une approche plus rigoureusement scientifique, en caractérisant chaque type de déchet dans le détail, et donc en faisant des liens avec les types d’endroits que nous dépolluons.

Dépollution à Puerto Sóller
Dépollution à Puerto Sóller

Spéciale dédicace à Lino d’ailleurs, pour les 540 mégots ramassés à lui tout seul en seulement 2h !

Bon et dans tout ça, l’équipage s’est tout de même offert une journée off pour tout le monde, pour aller explorer l’île autour de nous. C’est magnifiquement naturel, quand on s’éloigne de la Jetset qui sème des yachts blanc immaculés et inutilisés, un peu partout.

Et pour la suite ?

  • Matelot, avez-vous nettoyé le pont ?
  • Avez-vous solidement arrimé les tables et les tabourets du bar ?
  • Avez-vous rangé les scies radiales, les perceuses et les tourets dans le grenier ?
  • Avez-vous envoyé un dernier sms à maman ?

Alors tout le monde sur le pont ! Nous appareillons ! Direction Carthagène, sur le côte sud-est de l’Espagne, pour refaire le plein de provisions et de carburant avant de rejoindre enfin Madère.

Départ de Port Adriano
Départ de Port Adriano

Plus
d'articles