Changement de Plan Estival : Le But avant les Moyens

Changement de Plan Estival : Le But avant les Moyens

Suite à une annulation du programme initialement prévu à l’Armada de Rouen, nous devons prendre une décision concernant le programme de cet été (de Mai à Août).

Cependant, des dernières discussions nous ont poussé à la réflexion sur l’essence même du projet : son But


Le But de Wings of the Ocean est de retirer du plastique des océans, des plages, en étudier les effets sur les micro-organismes, d’être un laboratoire vivant sur la question de la vie en communauté et de la réduction de notre empreinte écologique.

Pour ceci, nous avons fait, et allons devoir faire, des choix forts. Tout d’abord, le Kraken est un bateau qui prône les alternatives aux plastiques à usage unique. Les membres d’équipage et les éco-volontaires s’emploient chaque jour à réduire les plastiques à bord, si bien que nous n’en utilisons plus dans nos produits d’entretien et plus globalement dans nos produits d’hygiène.

Déchets

Le Kraken se déplace majoritairement à la voile. Nous ne souhaitons pas consommer des tonnes de carburant pour chaque déplacement, nous avons des voiles, c’est pour nous en servir. Cela implique cependant de la patience et de l’adaptation, car nous faisons en fonction de la météo.

Le Kraken est végétarien. Bien sûr, nous acceptons tous les comportements alimentaires à bord et il n’est nul besoin d’être végétarien ou vegan avant d’embarquer. De plus, chacun et chacune est libre d’aller consommer des produits carnés en dehors du bateau.

Cependant, pour des raisons écologiques, éthiques, de santé publique et tout simplement pratiques, la nourriture servie à bord est végétarienne.

« Le Kraken navigue en fonction de la dépollution à effectuer »

Le système de réservations par étapes de navigation que nous avons mis en place nous oblige à nous presser pour nous rendre à la destination suivante, alors que nous aurions du travail de dépollution à effectuer aux destinations précédentes. 


Par exemple, à notre arrivée à Madère, où nous avions prévu une semaine de navigation & dépollution, les associations locales nous ont réservé un accueil si chaleureux et comptent tellement sur nous pour des actions tout autour de l’île que nous avons environ 20 jours de travail rien que sur Madère !


Pour le Kraken et sa mission, il serait inconcevable de ne pas effectuer ce travail si indispensable, et qui est le But premier de sa mission.

adobestock_102542099_0

C’est là que je veux faire une différence entre le But et les Moyens. Pour nous permettre de parvenir à notre But (dépollution), nous avons besoin de Moyens (de l’argent). Sauf que l’argent récolté par l’association est à mettre au service de la dépollution, et non l’inverse ! Jusqu’à aujourd’hui, nos moyens de récolter de l’argent étaient tournés vers les éco-volontaires, les rassemblements de vieux gréements et les Tallship Races de l’été. Cependant, je remarque aujourd’hui que ces moyens, du moins dans leur forme actuelle, vont à l’encontre de notre but, car ils nous imposent de se presser et de ne pas avoir le temps d’effectuer des dépollutions complètes.

Dans ce contexte, et au vu de l’annulation de notre participation à l’Armada de Rouen en tant que Navire Ecologique accueillant des conférences scientifiques et de sensibilisation, nous avons décidé de changer tous nos plans pour cet été, et notamment d’annuler les Tallship Races.

Nous allons naviguer durant le temps nécessaire entre les 3 archipels d’îles que sont Madère, les Canaries et les Açores et surtout se laisser le temps de dépolluer au maximum. Puis nous rentrerons en France pour une mise à sec d’environ 1 mois/ 6 semaines en fonction des travaux, puis nous finirons l’été en Méditerranée.

Nous allons de ce fait changer notre système de réservations à bord. Non pas de destination à destination, mais de temps à bord du Kraken, là où il se trouve. Il sera donc possible de réserver sur notre site web du « temps à bord du Kraken », et d’embarquer ensuite quand bon vous semble, là où sera le bateau.

great-garbage-patch-min

Ce n’est pas pratique, on ne peut pas prévoir où sera le Navire, mais notre efficacité vis-à-vis de la dépollution et des déplacements sans moteur sont à ce prix.

 

Notre but n’est pas d’être une agence de voyage, d’organiser des soirées lors de rassemblements ou encore de participer à des événements où nous ne pourrions ni faire de sensibilisation ni de collecte de plastiques. Cela peut se faire, si cela n’entrave pas notre but premier.

Laisser une réponse

Votre adresse mail ne sera pas publiée.Champs obligatoires *