UNE CUISINE ZÉRO DÉCHET
zero déchet

Date

Vous ne savez pas comment entreprendre une vie zéro déchet ? Pas de problème, Hélène vous donne les clés pour vous en sortir, et cela en commençant par la cuisine.

Il y a quelques temps, nous abordions la problématique du plastique en vous présentant un moyen d’y remédier à votre échelle, le zéro déchet. Maintenons le cap : bienvenue dans votre propre cuisine !

 

Du plastique dans ma cuisine ?

 

Alors d’où vient ce plastique flottant dans les rivières et les mers ? Notamment de notre cuisine ! Il est présent sous de ​nombreuses formes et épaisseurs​, parfois même, il se dissimule sous du papier craft ou encore à l’intérieur de nos canettes en aluminium et autre Tetra Pak. Il compose l’éponge pour faire la vaisselle posée sur l’évier, les bouteilles d’eau ou de jus de fruits, les flacons des produits ménagers, les ustensiles nous servant à cuisiner, les sacs de courses, les emballages de biscuits sur le pouce, les paquets de chips pour l’apéro ou encore les sachets individuels de riz “pratiques” que l’on sort de leur boîte… Il remplace aussi le bouchon de liège petit à petit. ​Malheureusement dans tant de choses​, que souvent on ne soupçonnerait pas, le plastique surgit des profondeurs !

 

plastique

 

Seulement ce n’est pas tout ! Dans la pièce la plus importante d’un ménage, bon nombre d’autres types de déchets peuvent y faire intrusion. C’est le cas de l’​aluminium​ qui compose les capsules de café, les conserves, certains contenants de produits ménagers, les différents emballages de conservation, sans oublier la populaire “feuille d’alu” qui recouvre le plat de lasagne de ce soir, le sandwich pour le bureau, les restes de la veille… Ou bien des ​substances chimiques​ qui constituent les mêmes produits ménagers allant du simple savon pour les mains ou celui pour faire la vaisselle, à l’aérosol pour décrasser le four,… et qui vont être éliminées ​dans les eaux et/ou dans l’air​ que nous respirons.

 

Comment tendre vers le zéro déchet en cuisine ?

 

Vous l’avez compris, nos placards grouillent de plastique et de déchets ! C’est pourquoi nous vous partageons ici quelques astuces afin d’en diminuer le nombre lors de vos prochaines commissions. Petite piqûre de rappel (et non pas de méduse) avec ​la règle des 5R présenté dans l’article précédent​ :

 

●  Refuser ​: les produits (sur)emballés, les tickets de caisses, les substances chimiques et dangereuses…

 

Réduire​ (simplifier) : le nombre de produits ménagers, de sortes de riz/pâtes, de boîtes de thé qui s’entassent…

 

Réutiliser​ (remplacer le jetable par du réutilisable) : les bocaux alimentaires en verre ou ceux chinés dans le grenier des grands-parents, une serviette découpée en guise d’essuie-tout…

 

Recycler​ : les déchets pouvant l’être tels que le carton et le verre

 

Composter​ : les restes de repas, les épluchures… 

 

Une fois que nous avons refusé au maximum le plastique et les déchets inévitables, que nous avons privilégié un seul anticalcaire pour toute la maison (pourquoi pas le vinaigre blanc ?), une part importante de la démarche consiste à réutiliser, à redonner vie à des objets pour une autre fonction, à remplacer ceux qui se jettent après une seule utilisation, par des alternatives plus durables si nous en avons réellement besoin. Ainsi, la question principale à se poser dans une optique de diminution des déchets (mais aussi de la sur-consommation) est ​“Est-ce que j’en ai vraiment besoin ?” ​de cette paille dans mon cocktail, de cette touillette pour mon café, de cette serviette en papier,… ? La réponse demeure bien souvent non, et dans le cas contraire, il suffit de prévoir des alternatives (paille en inox, penser à prendre ses propres couverts ou demander à emprunter, sortir sa serviette en tissu de son sac, etc).

 

Dans le cas de la cuisine, voici une série de ​“Je remplace par…”​ pouvant être très utile si on se sent un peu immergé·e par les informations :

 

Le film alimentaire / aluminium
→​ Des wraps en cire végétale, le système de charlotte, des Tupperware

 

L’essuie-tout
→​ Une serviette découpée, des torchons à laver

 

Les éponges pour faire la vaisselle
→​ Une brosse en poils naturels, une tawashi faite maison

 

Les produits ménagers
→​ Des versions plus écologiques, ​des DIY faciles et sans danger

 

Le café en pad ou en capsule, le thé en sachet
→​ Une cafetière italienne ou à piston, des capsules rechargeables, un filtre en inox

 

●  L’eau en bouteille
→​ L’eau du robinet avec ​un système de filtration​ (le charbon, les billes en céramique,…), ​une gourde pour le transport

 

●  Boissons style soda, jus de fruits,…
→ L’équivalence en bouteille de verre et/ou sous consigne, le fait maison

 

●  Les emballages (riz, lentilles, pâtes, biscuits, granola,…)
→​ L’achat en vrac, le fait maison

 

 

N’hésitez pas à aller voir ​nos autres DIY zéro déchet en vidéo​ ou bien à parcourir l’​Instagram​ ou la page ​Facebook​ d’Hélène, notre chroniqueuse, pour plus d’astuces !

 

Crédit illustrations : notre Cook bénévole et graphiste, Maud Martin

Soutenez l'action

et offrez à l'équipage du Kraken les moyens de continuer ses dépollutions

More
articles